Thomas Jefferson (19ème siècle), rédacteur de la déclaration d'indépendance des États Unis d'Amérique

« Si la nature a fait une chose moins susceptible que toute autre d'être l'objet d'une appropriation exclusive, c'est bien (...) l'idée. Un individu peut l'avoir en sa possession exclusive aussi longtemps qu'il la garde pour lui ; mais dès le moment où elle est divulguée, elle se fraie un chemin pour être possédée par chacun, et ceux qui la reçoivent ne peuvent s'en dessaisir(...). De même, qui allume sa bougie à la mienne reçoit de la lumière sans me plonger dans l'obscurité. »[4]



[4] extrait de Lettre à Isaac McPherson, 13 août 1813. Traduction par David Madore.