La recherche se fait sur tous les nombres entiers positifs représentables par un entier signé, soit des valeurs comprises entre 1 et 32 767.

Pour chacun de ces nombres, il faut déterminer si la condition qui définit qu'un nombre est d'Armstong est vérifiée. Ceci se fait en isolant chaque chiffre qui compose le nombre, en calculant le cube de ces chiffres et en faisant leur addition. Si à la fin (c'est-à-dire quand tous les chiffres ont été extraits) la somme des cube des chiffres du nombre est égale à ce nombre, on a un nombre d'armstrong, et on affiche sa valeur.

Il reste à définir la méthode pour extraire un à un les chiffres qui composent un nombre :

En itérant autant de fois que nécessaire une combinaison de ces deux opérateurs on a accès à tous les chiffres d'un nombre. Le tableau suivant montre le principe avec le nombre 31416.

nombre% 10/ 10
3141663141
31411314
314431
3113
330

Du tableau précédent on peut déterminer facilement la condition qui détermine l'arrêt de l'extraction des chiffres. Il faut que le résultat de la division par 10 donne 0.

On peut noter un inconvénient à l'algorithme que nous venons d'ébaucher. La valeur initiale du nombre n'est pas conservée. Il faut donc que nous utilisions une autre variable pour faire l'extraction.